La non mixite un droit de l'eleve -



Actualits d'education dafatir Actualits d'education

 

:: ::
: 17 - 12 - 2008
: 24
: 0
[ ]
:0
18-12-2008, 18:43 1   
La non mixite un droit de l'eleve

LA NON-MIXITÉ, UN DROIT DE LÉLÈVE

LA NON MIXITE UN DROIT DE L'ELEVE


Actuellement, il est trs difficile, pour les parents qui le dsirent, de mettre leur enfant dans un collge non-mixte. Seules certaines grandes villes peuvent proposer une telle offre, et uniquement dans le priv[1]. En une cinquantaine dannes, on est pass du tout non-mixte au tout mixte . Est-ce bien raisonnable ? Y a-t-il un lien ncessaire entre la modernit pdagogique et la mixit ?


On la certainement cru. Dans les annes 1960-1970, un renouvellement de loffre denseignement tait indispensable, et les tablissements privs ont valablement contribu la recherche et lexprimentation. Dans les dernires annes du XXe sicle, quelques collges et lyces qui taient rests non-mixtes se sont fait un devoir de passer la mixit, en raison de la baisse de natalit qui commenait atteindre les trs grandes villes.

Or, la rflexion pdagogique a volu, partir de labondant matriel exprimental fourni par la mixit quasi-gnralise sur la plante. La mixit, ou co-ducation, nest plus considre comme la panace, et les avantages de la non-mixit sont ceux dune pdagogie adapte la varit des lves et des besoins scolaires.

On se concentre mieux dans une classe homogne

Dans une classe mixte, garons et filles constituent deux groupes, qui ont chacun leur rythme de travail, leurs centres dintrt et leur langage. Les filles se plaignent souvent que les garons les gnent, par leur attitude plus dissipe ou leur manque de srieux. Mais la prsence des filles constitue aussi pour les garons une source importante de distractions, en raison de la fascination quelles peuvent susciter, des rivalits et autres phnomnes de micro-socit.

Les classes non-mixtes, selon des tudes ralises dans le monde entier, aboutissent de meilleurs rsultats que les classes mixtes[2]. Concrtement, lavantage moyen est de 21% en faveur des classes non-mixtes. Dans une classe non-mixte, les filles participent davantage, dveloppent leur estime de soi, ont de meilleurs rsultats dans les tests daptitude, et choisissent plus volontiers, dans le secondaire, les sciences et dautres domaines rputs masculins ; elles ont galement des carrires plus avantageuses. Quant aux garons, en milieu non-mixte, ils prouvent moins le besoin de se faire remarquer, et dveloppent un esprit de comptition qui les porte se dpasser.

Diffrences de maturit

Les filles possdent, physiologiquement, une plus grande capacit relationnelle que les garons de mme ge. Une tude amricaine de 2005 a compar des nouveau-ns de quelques jours ; leur droite, on mettait un dessin de visage, et leur gauche, un mobile. Majoritairement, les filles se tournaient vers le visage, tandis que la plupart des garons taient fascins par le mobile.

Le fonctionnement du cerveau est diffrent. Daprs une tude de 2001[3], ladolescence, le cerveau fminin dveloppe largement les zones qui permettent de parler de ses sentiments ; ce qui nest aucunement le cas pour le cerveau masculin. Les garons, eux, dveloppent davantage les aires du cerveau correspondant la gomtrie et aux relations spatiales. Pour lapprentissage de la gomtrie, le cerveau dune fille de 12 ans ressemble celui dun garon de 8 ans. A linverse, pour rdiger une posie, le cerveau dun garon de 12 ans est proche de celui dune fille de 8 ans.[4]

Pour homogniser lenseignement, on regroupe les enfants en niveaux selon leurs capacits. Si les garons et les filles sont intellectuellement diffrents, comme on le souponnait dailleurs depuis longtemps, il semble vident quon aurait avantage les mettre dans des classes distinctes.

Lattitude face au travail

On constate communment que les filles sont plus srieuses que les garons en classe. Elles apprennent de faon rgulire, alors quapparemment, la rgularit provoque chez le garon limpression de monotonie et dennui. De fait, les rsultats des filles dans le systme scolaire, au moins avant le baccalaurat, sont majoritairement meilleurs que ceux des garons. Ces meilleures performances donnent aux garons limpression que les bonnes notes sont une affaire de filles , qui ne les concerne aucunement. La bande dessine Ducobu prsente un garon cancre qui sarrange pour sattirer les faveurs de la premire de classe ; celle-ci laide loccasion rciter ses tables de multiplication. Dans une classe de garons, Ducobu serait peut-tre un cancre, mais il naurait pas le sentiment que les bonnes notes sont une affaire de filles , car le premier de classe serait un garon.

En termes de rythme scolaire, les garons accrochent mieux aux grands objectifs, gnrateurs de stress mais limits dans le temps, quau contrle continu. Les compositions trimestrielles, les examens annuels prestigieux les trouvent beaucoup plus motivs que les devoirs sans clat.

Des professeurs plus laise

Il est trs difficile, pour un professeur, de maintenir la balance gale entre les garons et les filles. Les recherches font tat de divers types dattitudes, galement nfastes. Dune part, les garons recevraient plus dencouragements et de signaux positifs que les filles. Dautre part, il peut arriver aussi que les garons soient laisss compltement part, en tant qulments turbulents et paresseux de la classe. Les filles sont considres comme des lments moteurs et stabilisateurs, en raison de leur rgularit et de leur aptitude au travail ; mais, pour les mmes raisons, il est frquent que le professeur se dsintresse delles, pour se pencher davantage sur les sujets irrguliers, mais forcment prometteurs , que seraient les garons.

Sous ces discours contradictoires, cest le problme classique du manque dhomognit pdagogique qui transparat. Dans une classe o les profils psychologiques, o les centres dintrts sont trop distincts, lenseignant est forc de trancher, et de soccuper en priorit dun groupe. Lautre partie de la classe ne peut que se sentir dvalorise. Dans une classe non-mixte, lenseignant serait ncessairement plus laise.

La fragilit de ladolescence

La priode de ladolescence trouve les garons et les filles plus fragiles dans deux domaines, o la mixit nest gure adapte : la dfinition de soi et la relation aux autres.

Ladolescent est en recherche didentit personnelle. Pour se conforter dans sa personnalit de garon ou de fille, il a besoin de modles. Dans une classe non-mixte, ces modles abondent, et lui offrent la fois confirmation et diversit. Encore mieux si cette classe a pour professeurs des adultes de mme ***e.

Quant la relation aux autres, ladolescent dcouvre son attirance pour le ***e oppos. Au collge, la question de plaire aux filles (ou, inversement, aux garons) intervient certainement trop tt, dans un contexte do elle pourrait facilement tre te par une ducation spare et adapte. Par ailleurs, en ce qui concerne lducation affective et ***uelle , de nombreuses tudes ont montr la convenance de la mener par groupes spars de garons ou de filles, ce qui permet de poser un certain nombre de questions sans se sentir gn par la prsence dadolescents de lautre ***e.

Une formidable fraternit

Lhomognit dune classe a une consquence inattendue, mais fort apprciable : la mise en place dune formidable fraternit. Entre filles, ou entre garons, on na rien se cacher, les relations sont plus simples. La camaraderie est profonde, et elle a toutes les chances de dboucher sur lamiti, sans que puisse venir la ternir lombre de la rivalit. Lun des rsultats de cette fraternit est une motivation scolaire renouvele.

Supposons cette fraternit. Lenfant, ou le jeune adolescent, aime lcole. Il est content de se rendre son collge, parce quil y retrouve des amis. Ds lors, il sintressera ce quil y fait, et les matires ne seront plus source dennui. Il mettra tout son cur travailler, et russira autant quil pourra. La qualit du milieu de travail est une composante importante du succs scolaire.

Une libert offrir

La mixit est certainement loccasion dun enrichissement mutuel. En ctoyant des filles, le garon rencontre un monde que peut-tre il naurait pas souponn sans cela, et il en va de mme pour la fille qui ctoie des garons. Mais dans le monde actuel, la mixit est partout : dans les loisirs, dans les sports, la tlvision Dans sa famille mme, lenfant trouve la varit et la mixit, ne serait-ce quentre ses parents. La question est de savoir si, au collge, cette mme mixit ne comporte pas plus dinconvnients que davantages.

Daprs ce que nous avons vu, la mixit ne se fonde pas sur des bases pdagogiques solides. Face de tels enjeux, il est concevable que des parents et des enfants dsirent un enseignement non mixte. Cette libert doit pouvoir leur tre offerte, de mme que lon propose loption latin, de manire trs large. Il existe, en France, des tablissements o, au moment de linscription, on propose aux parents un choix entre une classe mixte ou une classe non mixte. Quand cette possibilit sera-t-elle tendue tous les tablissements suffisamment vastes pour pouvoir offrir une telle palette ?



[1] Comme tablissement public pour filles, il nexiste, ma connaissance, que la Lgion dHonneur et pour les garons, loffre nexiste pas.
[2] Ken ROWE, Boys and girls perform better at school in single-*** environments, 17 avril 2000 (tude ralise en Australie sur une population de 270 000 lves). Voir aussi une tude ralise en Angleterre par la National Foundation for Educational Research, The Impact of school size and single-*** education on performance, 2002. Enfin, pour la Jamaque, Marlene HAMILTON, Performance levels in science and others subjects for Jamaican adolescents attending single-*** and coeducational high schools, International Science Education, 69 (4): 535-547, 1985.
[3] William KILLGORE, Mika OKI et Deborah YURGELUN-TODD, ***-specific developpemental changes in amygdale responses to affective faces, NeuroReport, 2001, 12: 427-433.
[4] Leonard SAX, Why Gender Matters: What Parents and Teachers need to know about the emerging science of *** differences, Doubleday, 2005









0 ( )
0
0 La non mixite un droit de l'eleve


mostafa33 ; 18-12-2008 21:45 : titre mal prsent

:: ::


: 22 - 9 - 2008
:
: 2,807


[ ]
: 428
22-12-2008, 18:21 2   

Cher frre ..
Enfin je suis arriv lire ton si important article,et je te remercie infiniment pour ce partage pdagogique assez bnfique.
Il est temps alors de lever le slogan de"tous pour un enseignement non -mixte"si nous voulons bien retrouver nos valeurs perdues voire notre vritable identit.
Je ne sais jusqu' quel point nos voix seront entendues,et je ne sais comment pourrons nous nous manifester afin d'aboutir cette finalit?!
merci une autre fois ,j'espre voir encore des partisans notrs ct qui s'interessent ce sujet.


hassanine
:: ::
  hassanine

: 6 - 9 - 2008
: 5

hassanine

[ hassanine ]
: 0
23-12-2008, 19:33 3   

Merci cher frre pour cet article.
Je me demande est ce que la mixit dans la majorit de nos tablissements scolaires est regi d'un choix pdagogique ou d'une contrainte dmographique ,purement technique?

Tout ce que je ne peux pas changer ne posera pas de problme pour mon travail d'enseignant

:: ::


: 22 - 9 - 2008
:
: 2,807


[ ]
: 428
23-12-2008, 21:07 4   

mon avis c'est un choix pdagogique avant tout ..


:: ::


: 22 - 9 - 2008
:
: 2,807


[ ]
: 428
23-12-2008, 21:09 5   


mon avis c'est une procdure pdagogique

avant tout


()

(Tags)
droit, leleve, mixite, non

« Enseignement et Education | Les pays du Maghreb cherchent unifier les programmes d'enseignement »



L'enseignement centr sur l'lve 2 zguiouar 2 26-06-2009 12:22
droit franais khldooon 1 26-05-2009 23:28
est ce que j ai droit a ca ? oum ahmed 9 12-04-2009 13:49
l'lve entre la violence et la tolrance khalid amzil 4 13-03-2009 12:20
Journes d'tude sur l'lve et le cadre ducatif Ouarzazate medbin 0 04-02-2009 20:44


09:04

- - - -

Powered by vBulletin® Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd
1434- 2012
2007 - 2015