une aide je vous empri -



dafatir

 

:: ::
: 27 - 3 - 2008
: 10
: 0
[ ]
:0
11-12-2008, 13:53 1   
une aide je vous empri

bonsoir
je cherche des information concernant la crise financiere 2008 pour un expose si quelqu'un de vous a un dossier complet ou bien des information ,je tien a la remercir de les depose et un grand merciment pour votre attention









0 bac eco ; tres importants pour les 2eme eco
0 je cherche svp.............
0 2eme bac science economie et gestion
0 merci bcp pr votre attention
0 une aide je vous empri
0 ecole de soutien scolaire
0 je cherche une urgence explication svp


:: ::


: 3 - 9 - 2008
: 1,680


[ ]
: 322
11-12-2008, 14:35 2   

bonsoir
je cherche des information concernant la crise financiere 2008 pour un expose si quelqu'un de vous a un dossier complet ou bien des information ,je tien a la remercir de les depose et un grand merciment pour votre attention



voila quelques documents qui peuvent vous tre utils



:: ::

: 27 - 3 - 2008
: 10


[ ]
: 0
merci
11-12-2008, 16:54 3   

je te remerci pour votre attention les fichiers sont interessants


:: ::


: 5 - 2 - 2008
: 689


[ ]
: 222
11-12-2008, 18:44 4   




.............
اضغط على الصورة لرؤيتها بالحجم الطبيعياضغط على الصورة لرؤيتها بالحجم الطبيعياضغط على الصورة لرؤيتها بالحجم الطبيعي

:: ::


: 28 - 1 - 2008
:
: 470


[ ]
: 200
27-12-2008, 23:26 5   

La crise financire de l'automne 2008 est l'aggravation de la crise financire de 2007-2008 initie l't 2007 par la crise des subprimes. Cette seconde phase d'une mme crise financire[1], marque par un accroissement de la crise de liquidit et de la crise de confiance et un renchrissement supplmentaire du crdit via une augmentation du taux interbancaire, dbute au cours de la semaine du 14 septembre 2008 lorsque plusieurs tablissements financiers amricains entrent en cessation de paiement, et sont soit sauvs in extremis par la Rserve fdrale amricaine (Fed) (la compagnie d'assurance AIG par exemple), soit rachets par des concurrent en meilleure situation, soit mis en liquidation (Lehman Brothers). La crise touche tous les pays du monde, en particulier en Europe o plusieurs institutions financires connaissent de trs graves difficults et sont sauves par l'intervention des États et des banques centrales (Banque centrale europenne dans la zone euro). Certains marquent le dbut de la crise par la nationalisation de Freddie Mac et Fannie Mae le 6 septembre 2008.
Les gouvernements et banques centrales ont ragi, de manire plus ou moins concerte, un dbut de crise systmique avec l'objectif trs court terme de maintenir la continuit du systme de paiements et du march interbancaire qui auraient t trs affects par la faillite de plusieurs grandes banques. À cette fin, les banques centrales ont abaiss leurs taux directeurs et la Fed a largi sa prise en pension de titres des actifs risqus ; le gouvernement des États-Unis a repris via une structure de dfaisance une partie des actifs toxiques dtenus par les banques (premire phase du Plan Paulson) ; des États ont largi leur garantie des dpts des particuliers et ont partiellement nationalis des institutions bancaires en faillite ou proches de l'tre (Royaume-Uni en particulier). Les pays les plus exposs la crise, en particulier parce qu'ils sont endetts en monnaie trangre, comme l'Islande et l'Ukraine, ont connu une forte dvaluation de leur monnaie et sont entre dans une situation de cessation de paiement qu'une aide financire du FMI a rsolue.
La crise s'est rapidement rpercute sur les marchs boursiers par une chute des cours (certains parlent du krach de l'automne 2008[2]), tandis que le resserrement du crdit pour les entreprises et les mnages pse sur l'activit conomique dj affaiblie par la crise en cours depuis 2007.
L'aggravation de la crise financire a fortement accentu la crise conomique initie dbut 2008, visible par la dgradation rapide des prvisions conomiques d'activit pour 2009, poussant les gouvernements engager des plans de relance financs par la dette. Les discussions concernant la rgulation des activits financires se sont accentues notamment par le sommet du G20 de novembre 2008.
Sommaire

[masquer]

Calendrier [modifier]


Automne 2008, phase aigu de la crise financire de 2007-2008 [modifier]

اضغط على الصورة لرؤيتها بالحجم الطبيعي Article connexe : Crise financire de 2007-2008.
La crise financire a dbut au cours de l't 2007 avec la crise des subprimes. Si dj en 2007 et dbut 2008, quelques tablissements bancaires ont t mis en faillite, tel New Century le numro deux du subprime amricain[3], et si surtout le 16 mars 2008 JPMorgan Chase a repris Bear Stearns avec l'aide de la Fed, la situation s'aggrave trs rapidement au dbut du mois de septembre 2008. Fannie Mae et Freddie Mac, deux organismes semi-tatiques chargs du refinancement des prts immobiliers aux mnages, vont commencer connatre de graves difficults. Les vnements vont alors se prcipiter et la faillite de Lehman Brothers aggravera grandement la situation. Le paysage bancaire sera profondment modifi tandis que les places boursires connatront de fortes variations (du 01/01/2008 au 24/10/2008, le CAC 40 baisse de 43,11%, le Dax (Allemagne) de 46.75%, le FTSE 100 (Royaume-Uni) de 39,86%, le Nikkei (Japon) de 50.03% et le Dow Jones (États-Unis) de 36,83%[4]).

Septembre 2008 [modifier]

اضغط على الصورة لرؤيتها بالحجم الطبيعي اضغط على الصورة لرؤيتها بالحجم الطبيعي
Niveau moyen du Dow Jones Industrial, entre janvier 2006 et novembre 2008[5].


  • Le 7 septembre, Freddie Mac et Fanny Mae sont mises sous tutelle. Ces deux institutions qui assurent ou garantissent prs de 5 300 milliards de dollars de prts soit 40% environ de l'encours de crdit immobilier amricain sont considres comme trop grandes pour faire faillite [6]. Le Trsor amricain envisage d'y investir 200 millions de dollars[6] pour les sauver.
  • Le 12 septembre 2008, l'allemande Deutsche Postbank, filiale de Deutsche Post, est rachete par sa compatriote la Deutsche Bank pour 9,3 milliards d'euros.
  • Le 15 septembre 2008, Lehman Brothers se dclare en faillite aprs que Bank of America et la Barclay, qui taient intresses par son rachat, se furent retires du dossier, faute de garanties donnes par les autorits fdrales. Bank of America rachte alors Merril Lynch 50 milliards de dollars. Cette dernire est en effet court de liquidits aprs avoir perdu 57 milliards de dollars depuis l't 2007. La faillite de Lehman Brothers branle le systme financier mondial [7]. Cette faillite qui constituerait la banqueroute la plus importante de toute l'histoire financire des Etats-Unis [8] provoque un affolement des bourses mondiales o les actions du secteur bancaire plongent de plus de 7% ( Londres la Barclay perd 8,20% et Paris la Socit gnrale 7,63%). Pour apaiser les tensions, la Banque centrale europenne annonce un appel d'offres rapide[9]. La Fed et le dpartement du Trsor des États-Unis seront par la suite accuss[10] d'avoir aggrav la crise en ne sauvant pas Lehman Brothers dont la faillite a provoqu un dbut de crise systmique.
  • Le 16 septembre 2008, AIG, premier assureur amricain, est sauv par l'État au prix d'un prt de 85 milliards de dollars accord par la Fed et d'une nationalisation du capital hauteur de prs de 80%[11]. En effet, la Fed le considre comme too risky to fail c'est--dire que sa faillite aurait fait courir de grand risque aux marchs et l'conomie[12].
  • À partir du 16 septembre 2008, la britannique Barclays et la japonaise Nomura rachtent les actifs de Lehman Brothers qui s'est dclar en faillite le week-end des 13-14 septembre.
  • Morgan Stanley voit fin septembre l'entre son capital (21% des actions pour 9 milliards de dollars) de la plus grande banque japonaise, Mitsubishi UFJ Financial Group (MUFG).
  • Le 19 septembre 2008, la banque britannique Halifax-Bank of Scotland (HBOS) est rachete pour 12,2 milliards de dollars par la Lloyds TSB[13].
  • Le 25 septembre 2008, Washington Mutual, l'une des premires caisses d'pargne amricaines, a t saisie et l'essentiel des actifs seront revendus JPMorgan Chase, pour 1,9 milliard de dollars, qui devient alors la premire banque amricaine par l'actif sous gestion.
  • Le 28 septembre 2008, la banque du Bnlux Fortis, est nationalise partiellement, les trois États du Bnlux apportant 11,2 milliards d'euros de capitaux propres pour 49% du capital[14].
  • Le 28 septembre 2008 galement, la banque britannique Br***ord & Bingley, spcialise en crdit immobilier, est nationalise. Son rseau bancaire est rachet par l'espagnol Banco Santander pour 773 millions d'euros (dj propritaire d'Abbey et d'Alliance & Leicester achet fin 2007 pour un prix qui s'avre, en septembre 2008, de 1,6 milliard d'euros)[15].
  • Le 28 septembre, toujours, la banque allemande Hypo Real Estate, spcialise dans le financement de l'immobilier, est sauve par un plan d'urgence de 35 milliards d'euros qui doit permettre une liquidation dans l'ordre et non en catastrophe [16].
  • Le 30 septembre, la premire banque mondiale pour le financement des collectivits locales, la franco-belge Dexia, lve 6,4 milliards d'euros auprs des gouvernements belges, franais et luxembourgeois ainsi qu'auprs des actionnaires existants.

Octobre 2008 [modifier]

  • Le 3 octobre 2008, Wachovia est rachete, pour 15 milliards de $ par Wells Fargo, redonnant ce dernier la premire place mondiale[17].
  • Le 5 octobre 2008, Unicrdit, premire banque d'Italie, fait appel au march pour 6,3 milliards d'euros[18].
  • Le 5 octobre 2008, BNP Paribas prend le contrle de Fortis en Belgique et au Luxembourg pour 14,7 milliards d'euros, tandis que l'État belge devient le premier actionnaire du groupe franais[19].
  • Le 6 octobre 2008, le gouvernement allemand[20]a obtenu du secteur bancaire et de l'assurance qu'il accorde une ligne de crdit supplmentaire de 15 milliards d'euros Hypo Real Estate[21].
  • Le 8 octobre, huit banques britanniques (HSBC, Barclays, HBOS, Royal Bank of Scotland, Lloyds TSB, Standard Chartered, Nationwide et Abbey filiale de Santander) sont partiellement nationalises. Il faut entendre par l qu'en change d'une entre dans leur capital, et d'une garantie du Trsor sur les emprunts obligataires de 250 milliards de livres, le gouvernement britannique entend notamment peser sur la politique des dividendes, sur les rmunrations des dirigeants, ainsi que sur la distribution de crdit aux petites entreprises et aux acqureurs immobiliers[22]
  • Le 9 octobre 2008, l'assureur japonais Yamato Life se dclare en faillite[23].

Novembre 2008 [modifier]

  • Le 3 novembre, Le Figaro titre que les actionnaires ont perdu 20 000 milliards de dollars entre la fin 2007 et le 29 octobre 2008 soit l'quivalent de la moiti des richesses produites en un an sur la plante ou dix fois le produit intrieur brut de la France [24]. Le Monde des 26-27 octobre faisait tat de 25 000 milliards de dollars vanouis et d'une perte de presque la moiti de la capitalisation boursire des grandes places financires[25].
  • Le 23 novembre, le gouvernement amricain, pour aider Citigroup, lance un plan d'urgence prvoyant une injection de capital de 20 milliards de dollars et une garantie pour les actifs risqus hauteur de 306 milliards de dollars[26].
  • Le 27 novembre, la chane de magasins britannique Woolworths est place sous administration judiciaire[27]. Woolworths qui emploie 30 000 personnes dans 800 magasins, est endett hauteur de 400 millions d'euros.

Dcembre 2008 [modifier]

  • Le 19 dcembre, le gouvernement des États-Unis d'Amrique annonce qu'il est prt dbloquer 17,4 milliards de dollars pour sauver les constructeurs de voitures General Motors, Chrysler et ventuellement Ford, proches de la faillite. A cours de liquidits, General Motors reoit immdiatement 9,4 milliards de dollars et Chrysler 4 milliards. La somme est prise sur les 700 milliards de dollars du plan Paulson prvus pour le sauvetage des banques amricaine[30].

Les plans de sauvetage (septembre et octobre 2008) [modifier]

Des plans de sauvetage du secteur bancaire menac de dfaillances en chane vont tre lancs aux États-Unis, dans les pays europens et dans de nombreux autres pays du monde. Ces plans ont le plus souvent deux grands acteurs : les gouvernements et les banques centrales (institutions indpendantes des gouvernements aux États-Unis et dans la zone euro). Par ailleurs aux États-Unis le FBI, qui dispose de trs peu d'agents chargs de la dlinquance en col blanc[32], a t charg d'enquter sur un certain nombre de groupes (dont Lehman Brothers, AIG, Freddie Mac et Fanny Mae) et de fraudes possibles[32].
Les banques centrales vont agir d'au moins deux faons diffrentes, en abaissant les taux directeurs et prenant en pension des actifs parfois risqus des institutions financires en difficult. Par exemple, dbut octobre la Fed a doubl le niveau de liquidit mises la disposition des banques, la portant 9000 milliards de dollars. Mais cette faon de faire peut terme affecter la solidit des banques centrales. Dans cet esprit, Kenneth Rogoff dans un article publi dans le journal Les Échos, s'inquite des risques pris par les banques centrales. Par ailleurs, il estime qu' il est temps d'admettre que l'industrie financire n'est pas simplement victime d'une panique spculative sur l'immobilier mais subit des changements de fond [33]. Dans une perspective plus tourne vers le futur, Les banques centrales et au premier rang la Fed ont commenc rflchir la nouvelle architecture financire mondiale. Les 23 et 24 aot 2008 lors d'une runion Jackson Hole dans le Wyoming Ben Bernanke prsident de la banque centrale amricaine Fed a propos une volution de la rglementation et de la supervision des banques [34]. Par ailleurs, dbut octobre, cette institution a commenc tudier avec un petit nombre des banques la cration d'une chambre de compensation sur le march des Credits default swaps[35].
Pour enrayer la crise systmique, les État-Unis ont lanc le plan Paulson. Le secrtaire au Trsor des États-Unis Henry Paulson a annonc le 18 septembre 2008 que l'État amricain allait mettre en place une structure de dfaisance qui achtera aux institutions financires et grera des actifs toxiques (notamment les drivs de crdits subprime) qu'elles ont en portefeuille, annonant un montant global d'environ 700 milliards de dollars amricains. La dette nette des États-Unis passerait ainsi de 10 600 11 300 milliards de dollars[36].
Les dfaillances bancaires apparaissant en Europe (Dexia, Fortis, Hypo Real Estate...), les États europens sont leur tour intervenus en octobre 2008, annonant des plans de grande ampleur comprenant la fois des garanties tatiques pour le refinancement (le gros des montants annoncs), mais aussi des mesures de recapitalisation menes par les États, pouvant conduire de facto la nationalisation de banques (Royaume-Uni en particulier). Le mouvement a t lanc par le plan du gouvernement britannique de Gordon Brown suivi par les autres États autour du week-end des 11-12 octobre. Les principaux plans sont[37] :
  • France : oprations des banques garanties par l'État pour 320 milliards d'euros et aide la recapitalisation des banques pour 40 milliards ;
  • Allemagne : oprations des banques garanties par l'État pour 400 milliards d'euros et aide la recapitalisation des banques pour 80 milliards ;
  • Grande-Bretagne : Oprations des banques garanties par l'État pour 320 milliards d'euros et aide la recapitalisation des banques pour 64 milliards ;
  • Suisse : recapitalisation de l'UBS par l'État pour 3,9 milliards d'euros et fonds d'achat d'actifs bancaire pour 40 milliards d'euros ;
  • Inde : aide au march financier de 9 milliards d'euros ;
  • Chine : baisse des taux d'intrts ;
  • Singapour : fonds de 75 milliards d'euros pour garantir tous les dpts bancaires ;
  • Arabie saoudite : aide aux banques de 30 maillards d'euros et baisse des taux d'intrts par la banque centrale.
À la suite des plans europens, lÉtat fdral amricain a son tour annonc un plan de recapitalisation des banques. Il devait utiliser 185 milliards d'euros pour entrer au capital de neuf banques : Citigroup, Wells Fargo, JP Morgan Chase, bank of America[38].

L'aggravation de la situation conomique mondiale [modifier]

اضغط على الصورة لرؤيتها بالحجم الطبيعي Article dtaill : Crise conomique de 2008.

Une crise conomique qui tend devenir mondiale [modifier]

Le renforcement de la crise financire a t un facteur d'aggravation et de propagation de la crise conomique, via la crise de liquidit, le resserrement du crdit et l'effet richesse (la forte baisse de valeur des actifs boursiers rduit la valeur de l'pargne de ceux qui dtiennent ces actifs, et les incite pargner davantage et donc moins consommer pour reconstituer leur pargne). L'conomie de tous les pays est touche de manire plus ou moins prononce, via une rduction de la croissance conomique et une hausse du chmage.
Avant le renforcement de la crise financire, l'OCDE prvoyait dj une rcession dans certains pays de sa zone. En novembre 2008, cette institution a publi des estimations et prvisions selon lesquelles plusieurs pays membres (entre autres la Zone Euro, les États-Unis et le Japon) auraient une croissance ngative en 2009 et connatraient une remonte du chmage, le nombre de chmeurs des pays membres passant de 34 millions l'automne 2008 42 millions en 2010[39]. Elle ne prvoit pas de reprise avant le second semestre 2010[40] ,[41].
Cette crise a galement montr qu'il n'y aurait pas de dcouplage entre les cycles conomiques et financiers des pays dvelopps et ceux du du reste de la plante[42]. En effet le ralentissement en Europe et aux États-Unis se transmet aux autres par le biais d'importations moindre[43]. Par ailleurs la crise conomique a entran une baisse des cours des matires premires (ptrole, etc.) qui affecte notamment l'Argentine, l'Afrique et la Russie[44]. Enfin ces pays sont galement directement affects par la crise financire d'une part parce qu'ils subissent les effets du resserrement du crdit, par les problmes que connaissent leur systme bancaire et par le fait que de nombreux pays qui ne disposent pas d'une monnaie considre comme sre voient la crise financire se doubler d'une crise montaire d'autant qu'ils ont parfois emprunts en devises trangres. C'est notamment le cas de l'Islande (voir crise financire de 2008 en Islande) et de l'Ukraine, qui taient fortement endetts l'international en monnaie trangre, qui les a rendu vulnrables une chute du taux de change de leur propre monnaie.

La question des mesures structurelles visant modifier l'architecture financire et bancaire [modifier]

اضغط على الصورة لرؤيتها بالحجم الطبيعي Article dtaill : Dbat sur l'intervention tatique dans le secteur financier.
Des modifications de la rgulation financire aux chelles nationale et internationale sont envisages et discutes depuis le dbut de la crise financire de 2007-2008. L'aggravation de la crise au cours de l'automne 2008 et a renforc les discussions entre les gouvernements.
Christian de Boissieu et Jean-Herv Lorenzi dans un article du journal Le Monde d'octobre 2008[45] estiment que L'heure, aujourd'hui, est la refondation du systme bancaire et financier international et en appellent un Bretton Woods financier. L'expression est conteste par certains comme Philippe Chalmin[46] qui craint la rsurgence de l'ide de monnaie internationale et approuvs par d'autres tels Martin Wolf[47] ditorialiste au Financial Times qui prne une meilleure coopration internationale. Du fait du poids grandissant des pays mergents dans l'conomie mondiale (Chine, Brsil, Inde) et de la position trs fortement crditrice de la Chine, la discussion des problmes conomiques et financiers, gnralement pratique au sein du G8, est largie au groupe des 20 principaux pays, le G20 pour la runion du 15 novembre Washington. Un des problmes sous-jacents aux rflexions sur la nouvelle architecture financire mondiale est de rduire les dsquilibres de balance courante (tel le large dficit amricain) et de renforcer ainsi la lgitimit des institutions internationales[48].

Le sommet du G20 Washington de la mi-novembre 2008 [modifier]

D'aprs le communiqu final[49] la crise rsulterait d'un manque de coopration conomique, de problmes d'valuation des risques, de normes comptables peu adaptes et disparates, et de dficiences quant la surveillance des marchs[50]. Le sommet du G20 a condamn la tentation protectionniste et a recommande dans son communiqu final des mesures budgtaires pour stimuler la demande interne avec des rsultats rapides , il souligne aussi L'importance du soutien que la politique montaire peut apporter dans les conditions appropries chaque pays [51].
Sur la question de la nouvelle architecture financire internationale, le G20 a dcid de se runir Londres fin mars dbut avril et de lancer un certain nombre d'tudes visant :
  • amliorer la transparence et les systmes comptable au niveau notamment de l'IASB;
  • renforcer le contrle prudentiel par une rvision des normes rgissant les agences de notation et par un examen des risques lis aux Credit Default Swap;
  • amliorer la gestion du risque en mettant au point de nouveau modle et en rvisant les rgimes de rmunrations des traders;
  • amliorer la supervision des marchs en renforant la coopration entre les instances nationales et en renforant la surveillance des grandes socits financires internationales,
  • amliore la rgulation en demandant au Fonds montaire international (FMI) et au Forum de stabilit financire des formuler des recommandations pour limiter les effets cycliques de la finance ;
  • renforcer la capacits des institutions financires internationales aider les conomies en difficult[52].

La rflexion des conomistes sur la nouvelle structure financire internationale [modifier]


L'E.book dit par Barry Eichengreen et Richard Baldwin [modifier]

La crise a un peu surpris les conomistes aussi, pour nourrir la rflexion, Barry Eichengreen et Richard Baldwin ont demand, dans le cadre du Centre for Economic Policy Research des conomistes de rputation internationale (World Class Economists) (Alberto Alesina, Erik Berglöf, Willem Buiter, Guillermo Calvo, Stijn Claessens, Paul De Grauwe, Wendy Dobson, Barry Eichengreen, Daniel Gros, Refet Grkaynak, Takatoshi Ito, Vijay Joshi, Yung Chul Park, Raghuram Rajan, Dani Rodrik, Michael Spence (conomiste), Guido Tabellini, David Vines, Ernesto Zedillo et Jeromin Zettelmeyer) de rdiger un cours article sur le thme "What G20 leaders must do to stabilise our economy and fix the financial system"[53].

Les points discuter selon certains conomistes franais [modifier]

Quatorze catgories de mesure de prvention des crises ont t proposes[54] :
  1. Encadrer la titrisation
  2. Taxer les marchs de gr gr
  3. Amliorer la lgislation sur l'attribution des crdits
  4. Rglementer les fonds spculatifs et le capital-investissement
  5. Conforter le contrle interne des institutions financires
  6. Limiter les bonus et les golden rmunrations
  7. Revoir les normes comptables
  8. Étendre la lutte contre l'inflation l'immobilier et la bourse
  9. Interdire la spculation aux banques de dpt
  10. Renforcer le Fonds montaire international
  11. Limiter la volatilit des monnaies
  12. Augmenter le pouvoir des autorits de rgulation
  13. Relancer la coopration contre les places offshore
  14. Encadrer les agences de notation

Notes et rfrences [modifier]

  1. opinion de Michel Aglietta cit dans : Le bilan de la prsidence franaise de l'UE pass au crible (1/3) [archive], 19/12/2008, La Tribune. Consult le 23 dcembre 2008
  2. Voir article d'Olivier Pastr "La crise des subprimes et ses consquences" Questions internationales n34, novembre dcembre 2008, p. 26
  3. Laurent Thevenin, L'ampleur de la crise financire bouleverse le paysage bancaire international , Les Échos du 1/10/2008
  4. Le Monde du 27/10/2008, p.10
  5. World-Crisis.net -- Global Financial Crisis - Dow Jones Industrial [archive]
  6. ab  Chiffres et citation voir Les Échos, p.13, vendredi 3 et samedi 4 octobre 2008
  7. Les informations prcdentes et la citation viennent de l'article de Sylvain Cypel, Le Monde du 16/09/2008
  8. Sylvain Cypel, Ibid, p.13
  9. La source des chiffres est l'article de Claire Gatinois, Les bourses mondiales s'affolent, Le Monde du 16/09/2008
  10. Voir interview de Joseph Perrella PDG de Perella Weinberg Partners "Laisser Lehman Brothers faire faillite a t une erreur majeure" Les Échos du 29 octobre 2008
  11. Oddo Securities, Morning Credit du 17 septembre 2008, p.5
  12. Pierre de Gesquet, AIG au bord du gouffre, Les Échos du vendredi 3 et du samedi 4 octobre 2008
  13. Fusion catastrophe entre HBOS et sa rivale, la Lloyds Libration [archive]
  14. De Fortis Br***ord, la finance europenne touche son tour par la crise [archive]
  15. Les Échos, 30 septembre 2008, page 33
  16. Les Échos, 30 septembre 2008, p.33
  17. Presse Canadienne et AFP, 13 septembre 2008
  18. Unicredit: l'appel au march fait chuter le cours [archive]
  19. BNP Paribas reprend d'importants actifs de Fortis pour 15 milliards d'euros [archive]
  20. Hypo Real Estate : Berlin vite la faillite La Tribune [archive]
  21. Le communiqu Hypo Real Estate en anglais [archive]
  22. Isabelle Chaperon, Gordon Brown dcide de la nationalisation partielle de banques britanniques Les Échos du jeudi 9 octobre 2008
  23. Faillite de l'assureur japonais Yamato Life [archive]
  24. Herv Rousseau, Les actionnaires ont perdu 20 000 milliards de dollars , Le Figaro du 3/11/2008
  25. 'Le Monde, dimanche 26 et lundi 27 octobre 2008
  26. Pierre-Antoine Delhommais et Marc Roche, Washington sauve dans l'urgence le gant Citigroup, Le Monde du 25/11/2008
  27. Les magasins Woolworths fauchs par la rcession [archive], [[Le Figaro], 27 novembre 2008.
  28. "Bernard Madoff, ancien patron du Nasdaq, accus d'une gigantesque fraude". [archive], Le Point, 12 dcembre 2008.
  29. "Une lgende de Wall Street inculpe d'une fraude qui pourrait atteindre 50 milliards de dollars". [archive], Le Monde, 12 dcembre 2008.
  30. "Automobile : la Maison-Blanche dbloque 17 milliards de dollars". [archive], Le Figaro, 19 dcembre 2008.
  31. "Crise : la banque allemande Hypo Real Estate supprime la moiti de ses effectifs". [archive], Le Point, 20 dcembre 2008.
  32. abErich Lichtblau, David Johnston et Ron Nixon, F.B.I. Struggles to Handle Financial Fraud Cases [archive], New York Times, 18 octobre 2008.
  33. Kenneth Rogoff, Un plan B pour les banques centrales ? , Les Échos du 15 septembre 2008
  34. Les Échos, p.13, vendredi 3 et samedi 4 octobre 2008
  35. Pierre de Gasquet, Le Trsor amricain et la Rserve fdrale font tout pour viter une crise de liquidit Les Échos du 7 octobre 2008
  36. 2000 dollars par Amricain , [archive]Libration, 22 septembre 2008
  37. Le Monde, 19-20 octobre 2008, page 15, sauf mention contraire.
  38. Le Monde, 19-20 octobre 2008, page 15
  39. Voir Communiqu de l'OCDE[1] [archive]
  40. Voir Communiqu de l'OCDE[2] [archive]
  41. Le Monde du 26/11/2008, L'OCDE craint 8 millions de chmeurs supplmentaires en 2010
  42. Sandra Moatti, La mondialisation de la crise, Alternative conomiques, n275, dcembre 2008, p.14
  43. Ibid, p.14
  44. Ibid, p.15
  45. Christian de Boissieu, Jean-Herv Lorenzi, Un nouveau Bretton Woods , Le Monde du 08/10/08
  46. Philippe Chalmin, l'illusion d'une nouveau Bretton Woods , Le Monde du 7/10/2008
  47. Martin Wolf, Un nouveau Bretton Woods ? Un impratif vital , Le Monde du 11/11/2008
  48. Martin Wolf, Un nouveau Bretton Woods ? Un impratif vital , Le Monde du 11/11/2008
  49. [3] [archive]
  50. Voir article de Pierre-Yves Dugua, Le G20 prne la relance par tous les moyens , Le Figaro conomie du 17/11/2008
  51. Les citations sont extraits de l'article de Pierre-Yves Dugua, Le G20 prne la relance par tous les moyens, Le Figaro conomie du 17/11/2008
  52. Jean-Pierre Robin, La nouvelle architecture financire internationale continuera de sparer le superviseur et le rgulateur, le FMI et le FSF, Le Figaro conomie du 17/11/2008
  53. [4] [archive]
  54. (fr) cours sur la crise des subprime et les voies de rforme du systme financier [archive] distribu sous licence Creative Commons



Voir aussi [modifier]

اضغط على الصورة لرؤيتها بالحجم الطبيعي
Wikinews propose des actualits concernant La crise conomique de 2008 .

Articles connexes [modifier]


Bibliographie [modifier]

Dossiers Documentation franaise
  • Problmes conomiques, Quelle banque aprs la crise, La Documentation franaise, mercredi 10 dcembre 2008.
  • Questions Internationales, Mondialisation et crises financires La Documentation franaise, novembre et dcembre 2008.

اضغط على الصورة لرؤيتها بالحجم الطبيعي
" "

()

(Tags)
aide, empri, , vous

« Des sites visiter | »



aide s'il vous plait zahra taleb 2 02-07-2009 14:24
un aide s'il vous plait a sera trs gentil de votre part et merci d'avance ange gardien 2 16-06-2009 19:33
Aide S'il Vous Plait 9 09-06-2009 23:08
aide s'il vous plait coukito655 0 23-02-2009 19:09
je vous presente ce jeu entrer et vous le savoir hatim benchikh 4 03-11-2008 21:16


09:08

- - - -

Powered by vBulletin® Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd
1434- 2012
2007 - 2015